Les trois idées reçues au sujet de la méditation

Méditation

Beaucoup de gens ont tendance à penser que la Méditation, avec un M majuscule, nous vient de l’Orient mystérieux, avec toutes sortes de connotations religieuses ou mystiques. En réalité, la méditation a été enseignée et pratiquée sous de nombreuses formes et dans de nombreuses cultures.

En réalité, elle est bien plus répandue qu’on ne le croit. Certains commencent très jeune et continuent à la pratiquer tout au long de leur vie.

Bien qu’il y ait beaucoup de choses que tout débutant peut vouloir savoir sur la méditation, nous avons décidé de discuter des trois idées reçues concernant la méditation qui pourraient empêcher quelqu’un d’essayer.

1. C’est difficile à apprendre
2. Il faut être un expert pour pouvoir en tirer profit
3. C’est une pratique mystique ou religieuse

Ceci n’est PAS destiné à être une instruction sur COMMENT méditer, mais, j’espère qu’à la fin de ce court article, vous serez encouragés à en apprendre davantage sur la pratique et à profiter des nombreux avantages de la méditation.

1. La méditation est-elle difficile à apprendre ?

Eh bien, il y a un certain degré de difficulté à apprendre la plupart des choses. Mais je suis convaincu que, facile ou difficile d’apprendre pour une personne, les avantages en valent la peine.

Cela dit, je voudrais que vous compreniez que, même si chacun a plus ou moins de difficulté à apprendre à méditer, la plupart des intéressés trouveront qu’avec un peu de conseils et de pratique, ils feront bientôt l’expérience des bienfaits de la méditation.

Une partie de la confusion réside dans la compréhension, ou l’incompréhension, que les gens ont des avantages à méditer.

Essentiellement, vous vous mettez dans un état où votre conscience est suspendue, au moins quelque peu, et votre subconscient est autorisé à passer au crible et à trier les situations et les problèmes, arrivant souvent à des conclusions ou à des solutions, ou, du moins, suggérant d’autres pistes d’étude ou d’investigation.

Cela semble compliqué ?

Eh bien, alors que la méditation formelle peut impliquer des bougies et des cloches, des arômes et des rituels, beaucoup de gens méditent déjà sans s’en rendre compte.

Une prière profonde et sincère, une longue marche réfléchie, se plonger dans un livre intéressant, ou même s’asseoir sous le perron le soir, en laissant son esprit  » vagabonder « , sont autant de formes de méditation.

Et si vous pouviez apprendre à faire cela à volonté ?

2. Dois-je devenir un expert pour en tirer profit ?

Si vous avez lu ce qui précède, vous êtes peut-être déjà en train de trouver la réponse. Presque tous, nous méditons déjà d’une manière ou d’une autre, et nous pouvons saisir les bénéfices que nous tirons de ces états et activités méditatives.

Bien sûr, devenir un grand maître dans l’art de la méditation PEUT produire des bénéfices bien au-delà de ceux de la « petite sauterelle » ou du jeune « Padawan ». Mais, dès que vous commencerez à méditer régulièrement, vous remarquerez des améliorations et des bénéfices de toutes sortes.

Voici quelques uns de ces bienfaits :

  • Réduction du stress
  • Meilleure attention et concentration
  • Meilleure mémoire (y compris les personnes âgées)
  • Meilleur sommeil
  • Renouvellement de l’intérêt dans la vie

 

D’ailleurs, ce ne sont pas seulement des concepts théoriques, mais des résultats concrets de la méditation régulière.

3. Faut-il que je me mette à méditer de manière religieuse ou spirituelle ?

Je pense que vous y êtes probablement déjà, mais, simplement… NON !

Bien que beaucoup de gens aiment entrer dans le côté spirituel des pratiques méditatives. Vous pouvez en ressentir la plupart des bienfaits simplement en faisant une longue promenade, en regardant un coucher de soleil, en marchant dans un champ ou en lisant un bon livre.

Oui, vous POUVEZ apprendre le yoga, vous asseoir dans la position du lotus, allumer des bougies, faire sonner des cloches et mettre de la musique de méditation.

Mais, bien que cela puisse améliorer la pratique pour certains… ou pour beaucoup… les bénéfices sont là et vous pouvez les prendre… dans votre salon, à votre bureau, dans un train, presque n’importe où et n’importe quand.

Mise en garde et témoignage personnel :

Il y a plusieurs années, au lieu de prendre ma pause café, j’ai choisi de m’asseoir à mon bureau et de méditer. Un jour, mon supérieur hiérarchique est passé par là, m’a vu assis les yeux fermés. Il a supposé que je dormais à mon bureau et s’en est suivi une longue explication.
Alors, je recommande la médiation, mais, choisissez sagement où et quand.

Laisser un commentaire